Les forces kurdes en Syrie détiennent deux membres de l’organisation État islamique qui ont la nationalité belge et dont l’un d’eux a été condamné à quinze ans de prison en Belgique. " Tous les deux ont été capturés séparément après la chute de Raqqa en octobre 2017, entre cette ville et Deir Ezzor. Ils se sont rendus", explique à La Libre Belgique un responsable antiterroriste lié aux YPG, les Unités de protection du peuple kurde.

(...)