Les relayeuses de 4x400 m se savent désormais capables d’être à Tokyo en 2020