Une caténaire arrachée hier en fin de journée a causé de gros embarras

LA BRUYÈRE Il était environ 16 h hier lorsqu'un train circulant sur la ligne 161 (Namur - Bruxelles) a arraché une caténaire sur près d'un kilomètre, créant ainsi d'importants embarras de circulation ferroviaire.

Pantographe défectueux ou caténaire rendue cassante par le gel ? Ce sont sans doute ces deux facteurs qui sont à l'origine des perturbations qu'a connu la ligne 161 hier en fin de journée à hauteur du passage à niveau 58, situé à proximité de Bovesse.

Au moment où la caténaire en question s'est rompue, deux trains circulaient sur la ligne 161, en pleine heure de pointe. L'un transportait 250 personnes, l'autre une centaine. Les wagons se sont subitement retrouvés sans courant et sans chauffage mais la SNCB a rapidement mis des navettes de bus en place afin d'évacuer les voyageurs coincés à l'intérieur des deux véhicules, entre Gembloux et Rhisnes.

La circulation des trains a été entièrement coupée dans les deux sens pendant un court moment avant que des déviations ne soient mises en place. Certains trains ont cependant dû être annulés. En effet, la déviation par la ligne 144 (Gembloux-Floreffe) puis par la ligne 130 (Floreffe-Jambes) n'était empruntée que par les conducteurs connaissant déjà ce trajet.

Au final, si certains trains circulaient quand même entre Bruxelles et Namur, ils étaient aussi synonymes de retard pour les voyageurs.

En début de soirée, les réparations débutaient. Étant donné la distance sur laquelle la caténaire a été arrachée, les travaux allaient durer une bonne partie de la nuit. Le retour à la normale devrait s'opérer aujourd'hui dans le courant de la matinée.

Julien Van Espen

Le gel rend les caténaires particulièrement vulnérables. Il suffit alors d'un pantographe défectueux pour précipiter un accident.