Le professeur a quitté ses élèves, serein et heureux

ESCRIME EMBOURG “Il va nous manquer”, nous confiait la jeune Sophie Materne, qui vient de passer son examen académique. “Il ne râlait jamais et avait toujours beaucoup d’humour lors des leçons. C’est lui qui m’a vraiment donné le goût de l’escrime et son départ m’attriste.”

Norbert Schroder est né en 1942 et après une longue carrière sportive dans le football, il se lance dans l’escrime à l’armée, comme militaire de carrière.

“L’arme que je préfère ? Le fleuret, car c’est l’arme de mes débuts, comme escrimeur et comme enseignant. Ceci dit, à Embourg, on a pu faire cohabiter les trois armes avec succès. Depuis 1999, le nombre d’escrimeurs a quadruplé et depuis 2000, nous avons eu chaque année au moins un titre national et des sélections pour les rendez-vous européens et mondiaux.”

Norbert Schroder est avant tout un passionné qui a tout fait pour faire évoluer ses élèves dans tous les domaines. “Quel bonheur de participer ainsi, modestement s’entend, à la formation et l’éclosion de la personnalité de ces jeunes accueillis chez nous dès 7 ans pour les revoir plus tard en adultes responsables et bien dans leur peau ! Du vrai bonheur sur le plan humain et relationnel !”

Il voulait quitter ses fonctions discrètement – Maître Schroder pense que louanges et cadeaux sont réservés aux enterrements –, mais il fut fêté et remercié par tout un club.

“La sagesse me dit de partir maintenant, quand tout va bien. La relève est là pour assurer le futur de ce club que j’ai tant aimé... et qui m’a tant donné.”

Renaud Croix

Maître Schroder a rangé ses armes. Croix