Les opposants à la liaison privilégient la piste du tram, nettement moins polluante et onéreuse

LIÈGE Décidément, la liaison Cerexhe-Heuseux/Beaufays n'a pas fini de faire parler d'elle. Pour ses détracteurs, il s'agit d'une aberration.

"C'est un projet dangereux pour la région liégeoise", souligne Frédéric Falisse, le président de l'ASBL Groupement CHB. "Il générera des nuisances tant environnementales que sociales et économiques. Il causera aussi un retard qui pourrait être fatal pour le redéploiement de la région. Pour nous, il y a une mesure à prendre d'urgence, à savoir un moratoire, c'est-à-dire un ralentissement de la politique de Michel Daerden. À ce stade, on considère que moins d'un pour-cent du budget prévu a été dépensé. Il n'est donc pas trop tard pour stopper la machine. Maintenant, si le permis d'urbanisme qui sera prochainement déposé était accordé, nous continuerions de lutter par tous les moyens possibles, notamment juridiques."

François Schreuer, promoteur de la pétition "Oui au tram ! Non à l'autoroute !", partage également l'avis selon lequel la liaison CHB n'est pas la meilleure solution. "Notre pétition a déjà dépassé les 5.000 signatures. La Région wallonne n'est pas assez riche pour supporter un projet pareil. Pour nous, le tram est la meilleure solution pour endiguer le flot toujours croissant de circulation. D'ailleurs, une étude a démontré que le réseau des Tec était saturé et qu'une solution automatisée, comme le tram, était la meilleure."

Une manifestation sera organisée ce dimanche. Elle partira à 14 h de la nouvelle gare et se dirigera vers la place Saint-Lambert, où une dislocation est prévue à 16 h. Une lettre ouverte sera adressée au bourgmestre de Liège, Willy Demeyer.

Seb.