Le jet-setteur avait été l'amant de Françoise Sagan

BRUXELLES Le jet-setteur Massimo Gargia, ancien compagnon de Françoise Sagan, s'est déclaré «anéanti» par la disparition de la romancière. «Je savais qu'elle était mal. On s'était vus il y a quelques jours. Je pensais vraiment qu'elle s'en sortirait encore cette fois-ci», explique-t-il. «Je garde de Françoise le souvenir d'une extraordinaire histoire d'amour. Notre idylle s'était transformée en amitié amoureuse. Dans les années 80, on avait vraiment évoqué notre mariage mais nos vies étaient devenues trop différentes. Je sortais encore beaucoup. Françoise, qui avait déjà tout vécu, voulait une vie plus calme.»

Dans un livre de souvenirs paru en 2000, Massimo avait révélé leur histoire d'amour et raconté, avec son accord, leur première nuit dans une chambre de chauffeur sous les toits d'un palace. Les obsèques de Françoise Sagan auront lieu mardi dans le village de Seuzac, à quelques km de Cajarc, sa ville natale.

© La Dernière Heure 2004