Le boxeur Noto tué suite

à un accrochage en voiture

Un pépiniériste d'Ajaccio, en Corse, a été mis en examen (inculpé) et écroué mercredi pour l'assassinat du champion de France de boxe Frédéric Noto, qui aurait été abattu à la suite d'un accrochage en voiture. Les enquêteurs soupçonnent David Luciani, 52 ans, d'avoir supprimé Frédéric Noto parce que celui-ci exigeait, après un accident de voiture, un dédommagement dont le montant n'a pas été communiqué. David Luciani, qui nie les faits, aurait refusé de payer et Frédéric Noto serait allé le malmener. David Luciani est suspecté de s'être ensuite rendu chez Frédéric Noto et de l'avoir tué de deux balles avec une arme de poing.

Omar Raddad

espère être réhabilité

Omar Raddad, condamné en 1994 pour le meurtre de sa patronne, espère être réhabilité par le résultat d'une expertise génétique réalisée sur une pièce à conviction qui, toutefois, ne le disculpe pas totalement. Je sens maintenant que l'on approche de la fin du cauchemar. J'espère que la justice prendra une décision définitive d'ici deux à trois mois et que je serai réhabilité, a-t-il déclaré au quotidien La Provence. Je ne vois pas pourquoi il y aurait un autre procès, ça ne sert à rien. Ça fait dix ans que j'attends. Je rêve du moment où on ne parlera plus de l'affaire Raddad. D'ailleurs, j'ai toujours dit que ce n'était pas mon affaire, a-t-il ajouté.

CONTREBANDE

21 millions de cigarettes brûlées en Iran

Les autorités iraniennes ont fait brûler 21 millions de cigarettes et 260 kilos de tabac pour une valeur de 250.000 dollars. Les cigarettes, saisies chez des contrebandiers, ont été brûlées mardi à Téhéran, dans des bâtiments municipaux, en présence de responsables de la police et du tribunal révolutionnaire.

FRAUDES

Bilan de l'opération Napalm

Le parquet de Bruxelles a communiqué mercredi quelques résultats partiels des perquisitions effectuées mardi dans la plupart des pompes blanches du pays, opération baptisée Napalm. La police fédérale a effectué quelque 140 perquisitions et contrôlé 142 personnes, parmi lesquelles 10 travailleurs non déclarés. L'Office des étrangers a contrôlé 54 personnes dont 3 se sont vu notifier un ordre de quitter le territoire. Une personne a été écrouée. Les auditions effectuées auraient permis de mettre en évidence la présence d'un homme de paille à la tête de cette fraude présumée. La quantité de documents saisis semble être importante.

PERQUISITIONS

Au Comité

du Pèlerinage de l'Yser

Le parquet de Furnes a confirmé que des perquisitions ont été menées aux sièges du Comité du Pèlerinage de l'Yser et des firmes chargées de la restauration des peintures du musée de la Tour de l'Yser. Le parquet soupçonne des malversations dans deux dossiers de restauration. La moitié des frais de ces restaurations avait été subsidiée par le service des Monuments et des Sites, 15% par la province et 15% par l'administration communale de Dixmude. Les 20% restants étaient à la charge du comité. Selon les autorités judiciaires, les prix des restaurations ont pu être gonflés et le travail non achevé.