Ole Martin Aarst verrait bien Michel Preud’homme à la tête des Diables ou… au Standard