Deux stars françaises du X font leur show au Festival international de l'érotisme de Bruxelles

BRUXELLES Penthouse, L'écho des Savanes, Hot Video, Casting et même le Metropolitan version française, la terrible Katsumi fait un malheur en France. A tel point que Doc Gyneco en personne l'a choisie pour jouer le rôle principal dans son dernier clip. D'origine franco-vietnamienne, Katsumi reste avant tout l'égérie de Colmax, ce, dès le début de sa carrière.

Princesse du raffinement et du chic français, la miss voue une véritable passion pour les arts martiaux. Bercée dès sa plus tendre enfance par les films de Bruce Lee, elle apprend le karaté dans lequel elle perçoit la portée spirituelle. Aujour- d'hui indépendante, elle assume ses rôles avec maturité et ne perd jamais de vue son sport fétiche.

«J'ai dû renoncer à un entraînement intensif, mais le karaté est plus qu'un sport, cela peut s'apparenter à une forme de philosophie. Quand je me produis en spectacle en discothèque, je m'inspire de certains mouvements d'expression corporelle pour mes chorégraphies. Le karaté et la danse sont très proches, il faut avant tout garder le contrôle et l'équilibre de son corps et de son esprit», explique la belle. C'est peut-être de là que lui vient cette sagesse étonnante pour une toute jeune fille de 23 printemps.

Noémie, de son côté, affiche une belle santé. Son énergie débordante lui a permis de devenir une star du petit écran. Elle présente, aux côtés d'Asia, une magnifique lolita lilloise, une émission chaude sur Canal Satellite. «Call Night s'adresse avant tout aux personnes se posant des questions d'ordre sexuel. Ils posent leurs questions par mail et nous choisissons les sujets en fonction. Certains interviennent en direct sur antenne. Cela permet de parler de sexe de manière ouverte», précise la miss qui n'hésite d'ailleurs pas à tourner des films pornographiques.

Un pas que n'a pas franchi Asia. La miss qui se la joue volontairement coquine n'a tourné que dans un film lesbien. «Je n'arriverai pas à assumer les films pornographiques. Même si je respecte, j'admire même ce que font Noémie et Katsumi. Je trouve que ce sont d'excellentes hardeuses.»

Ce qui plaît à Asia dans l'émission, c'est surtout le fait que l'on puisse évoquer de tels sujets sans tabou. «On voit du sexe partout à la télévision. Et parfois très cru. Mais c'est toujours vite fait, jamais de manière franche. Chez nous, on parle et on montre les choses librement. A la limite, je trouve ça plus sain.»

Sain ou pas, ceux qui veulent en avoir le coeur net peuvent se rendre ce soir au salon de l'érotisme. Au programme, élection de Miss Libertine et des Awards européens du X.

© La Dernière Heure 2003