Les jeunes Liégeois se distinguent au National des jeunes

CHARLEROI Durant le week-end dernier, la crème de nos jeunes judokas était réunie à Charleroi pour y disputer les championnats nationaux. Cadets, espoirs et juniors, filles et garçons, qualifiés 15 jours plus tôt lors des championnats régionaux y rencontraient leurs homologues du nord du pays. Si habituellement, ceux-ci dominent largement ce type d'épreuve, force est de constater que cette année, la tendance semble doucement s'inverser. Avec plus de 45% de médailles, toutes couleurs et catégories confondues, notre judo semble doucement sortir de l'ornière dans laquelle il s'enfonçait.

Dans notre province, la discipline est bien vivante et a largement participé au succès enregistré. Les clubs d'Oreye, d'Eupen, de Visé, de Neupré et du Budo Herstal représentaient dignement la Principauté. C'est d'ailleurs avec le patron du Budo, Toni Ianieri, que nous suivions une partie des assauts réservés aux cadettes: «Notre club, créé en 1960, a une double vocation, d'abord le judo loisir et formatif, ensuite, ceux qui veulent se tourner vers la compétition ont le loisir de le faire sous les conseils de Valery Dvoinikov, un Ukrainien, depuis déjà 10 ans en Belgique et qui possède un palmarès international des plus intéressants avec des titres de champions d'Europe, du monde, de vice- champion olympique et qui fut 11 fois le meilleur d'URSS dans sa catégorie des -70kg. Dans ces conditions, nos jeunes ne peuvent pas mieux être encadrés», observait notre interlocuteur.

La liste des médailles remportées par nos représentants liégeois est assez longue pour que les responsables présents à Charleroi ce week-end se montrent pleinement satisfaits.

La cadette Maud Gudelj (Budo) ramenait l'or, tout comme le faisaient d'ailleurs pour Neupré, Jessica Wanssard et Jean Docquier et Loris Dewez pour Herstal. Le jeune Visétois Jeremy Bonni accrochait l'argent à son cou tout comme les Herstaliens Audrey Dony et Marvin Dagnelie. Pour le bronze, Coeyemans (Herve), Gubels (Aubel) et Christiaens (Mosan) faisaient la fierté de leurs entraîneurs et formateurs respectifs. À ceux-ci maintenant de faire fructifier ce précieux capital et de confirmer ces résultats plus qu'encourageants.

© Les Sports 2005