Boitsfort et l’Asub éliminent le Kituro et Frameries en demis

rugby

BRUXELLES Comme un air de déjà-vu. Hier, les demi-finales du championnat de Belgique ont livré un verdict que les amateurs d’ovalie étaient souvent habitués à vivre lors des vingt dernières années. Dans son antre du Pachy, l’Asub n’a pas pris Frameries à la légère en trébuchant pour la seconde fois sur la même pierre.

Les Brabançons ont donc pris leur revanche, profitant du fait que les Borains passèrent à côté de leur première mi-temps. Avec une marge de 29-6 à la pause, les rugbymen de l’Asub pouvaient voir venir. Ils contrôlèrent les débats malgré le retour de Frameries en seconde période 36-23. Le Kituro, champion en titre, n’a pas réussi le pari de renouveler son sacre, éliminé des œuvres du revenant boitsfortois. Les deux quinze ont livré une bonne première armure 13-9 avant que Boistfort ne profite du laxisme schaerbeekois pour planter deux essais. La messe était dite (36-19).

Avec Perpignan et Clermont, l’affiche de la finale du Top 14, samedi prochain à Paris, sera identique à celle de l’an passé qui avait souri aux Catalans. Il faut remonter à 1938 et 1939 pour retrouver trace d’un tel scénario. Perpignan et Biarritz en étaient les protagonistes.

L’USA Perpignan se voit bien réussir le doublé. Il en a les moyens comme l’a prouvé son succès sur Toulouse. Clermont, qui s’apprête à disputer sa 4e finale d’affilée et la 11e de son histoire après avoir sorti Toulon, rêve de conjurer le mauvais sort qui l’a, jusqu’à présent, empêché de ramener le bouclier de Brennus en Auvergne.

T. W.