Les Côtiers ont engagé l’Américain comme un joker médical pour remplacer Katnic

Les clubs ont jusqu’à samedi pour réaliser leurs derniers transferts et Charleroi n’est pas la seule équipe du top a négocié la venue d’un renfort éventuel. Ses deux principaux concurrents pour la première place scrutent également le marché à l’heure actuelle. Alors qu’Anvers pourrait acquérir les services d’un renfort intérieur, Ostende, de son côté, a trouvé un meneur de jeu afin de remplacer Dusan Katnic, blessé à la main. Le meneur serbe sera absent au minimum trois semaines. Sans doute même plus.

Actuellement en Belgique, Dimitri Lauwers, qui a arrêté les frais à Avellino il y a un peu plus d’un mois, paraissait être le remplaçant désigné. Mais les dirigeants ostendais ont priviligié la piste d’un meneur étranger. Il s’agit de Dwight Buycks (23 ans, 1,90m) qui vient de Tulsa en D-League. Quant à Lauwers, il pourrait tout de même réaliser un retour en tant qu’intérimaire dans si l’indisponibilité de Veselin Petrovic, touché à la cuisse, devait se prolonger.

On l’a bien compris, le trio de tête compte bien ne rien laisser au hasard dans la course pour la pole position à l’issue de la saison régulière. Celle-ci occupe d’autant plus les esprits sachant que Charleroi se déplacera à Ostende samedi soir. Une rencontre qui pourrait s’avérer décisive.

Un peu plus bas dans la hiérarchie, la défaite surprise d’Alost à Pepinster le week-end dernier a quelque peu relancé le suspense pour la quatrième place qui concerne aussi Mons et Louvain. Les Louvanistes, justement, accueillent les Okapis ce soir au SportOase avec l’espoir d’encore mettre un peu plus de pression sur les épaules alostoises avant la dernière ligne droite. Les Montois, eux, devraient avoir la tâche plus facile en recevant Pepinster. À condition que les Renards montrent un autre esprit que celui affiché sur le parquet ostendais le week-end passé. Enfin, Ostende, toujours privé de Katnic, Van Den Spiegel et Petrovic se rend à Gand où aucun faux pas ne sera permis avant le Clasico.

B. P.

Dusan Katnic.