Le jeune Argentin était le second choix du Sporting pour remplacer Vincent Kompany

ANDERLECHT Les champions en titre ont officialisé leur sixième transfert de l'été : l'Argentin Nicolas Pareja (22 ans, 1,81 m, 75 kg) a signé hier un contrat de quatre ans avec option pour une saison supplémentaire. Il portera le numéro 26 et restera désormais en Belgique, où sa petite amie le rejoindra dès qu'il aura trouvé un logement.

"La présence des trois autres Argentins a joué un rôle important dans ma décision, commente le nouveau venu. Ils faciliteront mon adaptation sur le terrrain et en dehors. Je connais très bien Lucas (Biglia) , pour avoir joué avec lui à Argentinos."

La pression ne sera pas moindre sur les épaules de Pareja : il doit assurer la succession de Kompany ! Il était en réalité le second choix des Mauves, après Martin Skrtel. "Je pensais que Kompany resterait encore six mois et je voulais me limiter à trois Argentins, remarque Herman Van Holsbeeck. Mais tout s'est accéléré pour Vincent et nous avons dû changer d'avis. Nous avions trois candidats pour le remplacer. La première fois que j'ai vu Pareja à l'oeuvre, c'était lors d'une rencontre entre Argentinos et Independiente. Il y avait ce jour-là un match dans le match entre Pareja et Frutos. À un moment, Pareja était tout proche de signer à Majorque mais cela ne s'est pas fait."

Reste désormais au Sporting à trouver un arrière droit et le groupe sera complet. Le Ghanéen John Pantsil est cité. Rayon départs, qu'en est-il de Wilhelmsson ? "J'ai lu qu'il signerait à Nantes mais je peux vous dire qu'on n'a toujours pas d'accord avec les dirigeants des Canaris !" Il ne fait pourtant pas de doute que Chippen partira mais il faudra pour cela que Nantes fasse à un effort financier... ou qu'un autre club entre dans la danse.

Pas d'autre attaquant !

Malgré les pépins physiques de Frutos, d'Akin et de Mpenza, le Sporting ne songe pas à acheter un attaquant supplémentaire, pour jouer le même rôle que Pujol la saison dernière. "Avec l'arrière droit, le groupe comptera les 25 joueurs exigés. La direction prend cette responsabilité : si un attaquant se blesse, nous ferons confiance à un jeune, comme Siani, Allagui ou Mbokani."

Benoît Delhauteur

()