Le marché a dû être relancé, on parle d’une réalisation pour 2017, au mieux

POLITIQUE LIÈGE L’agacement pouvait aisément se sentir dans la voix du conseiller Gilles Foret (MR), ce lundi soir, au conseil communal de Liège, lorsque ce dernier est intervenu relativement au dossier de construction d’un parking public souterrain, sous le quai-sur-Meuse et la place Cockerill.

Il faut dire que le point abordé par l’échevin des Travaux, Roland Léonard, traitait précisément de la décision de lancer un marché de concession de travaux publics alors que ce parking aurait dû être inauguré… avant la fin 2012 ! L’échevin a tenu à faire le point sur l’évolution du dossier qui a pris... du retard.

“Notre espoir est que, à la mi-2013, nous soyons en mesure de désigner un concessionnaire sachant que la procédure recommence. Mais ne croyez pas que nous faisons traîner les choses. C’est un dossier très technique”, a indiqué l’échevin des Travaux interpellé par Gilles Foret. En effet, pour des raisons liées à la recevabilité des offres, la ville n’avait pu désigner un candidat.

“Pour être précis, cela fait 44 mois que la première décision de construire ce parking a été prise”, constatait de son côté le conseiller libéral, qui estime pour sa part qu’il s’agit d’un dossier prioritaire, “pour la jonction entre les quartiers” ou pour le tissu commercial tout simplement.

Pour rappel, l’objectif de ce parking est de créer des places au centre-ville mais aussi de libérer un espace en surface, à proximité du centre et du futur complexe de la Grand’Poste. D’après les calculs du libéral toujours, l’échéance 2018 devient la plus crédible…

Roland Léonard, qui partageait une certaine impatience face à ce dossier, s’est voulu rassurant mais n’a pas pu promettre une réalisation concrète avant… 2017. Patience n’est-elle pas mère de sagesse ?

M. B.