24 Heures du Mans

Nos compatriotes Yves Lambert et Christian Lefort réalisent le rêve de leur vie

LE MANS Les 24 Heures du Mans, cela faisait 40 ans qu'ils en rêvaient sans jamais vraiment trop y croire. Depuis gamin, Yves Lambert et Christian Lefort collectionnaient les répliques miniatures des prototypes et GT participant à la plus gran- de course du monde. Les yeux émerveillés, ils épluchaient les journaux, suivaient chaque édition à la radio, la télévision ou plus récemment sur place en espérant pouvoir un jour passer de l'autre côté de la barrière. Et ce jour-là est arrivé !

Demain à 16 h, le rêve deviendra réalité : nos deux Carolos de 45 et 46 ans prendront le départ de l'épreuve sarthoise aux commandes de leur Porsche 996 GT3 RSR engagée par leur propre team Ice Pol Racing.

"On se pince encore pour y croire", avoue Yves Lambert, ex-élève de Joël Robert et vice-champion de Belgique d'enduro avant de se consacrer à ses études d'ingénieur civil, de travailler à Solvay, puis de diriger, aujourd'hui, une petite entreprise de location de matériaux de travaux publics. "J'ai connu Christian à l'école. Nous étions tous les deux passionnés de courses automobiles. On s'est retrouvé il y a 7 ou 8 ans et l'on a commencé à rouler ensemble en provincial avec un titre en Asaf à la clé. Puis, il y a eu la couronne GTB en Belcar avant de passer l'an dernier à la Le Mans Series avec une troisième place de catégorie en GT2."

La série Le Mans, un passage quasi obligé ne garantissant pas le moins du monde l'un des 50 tickets pour l'édition 2006 des 24 Heures.

"Plutôt que de simplement l'envoyer par la poste, nous sommes allés défendre notre candidature sur place avec des représentants de nos sponsors Gulf et Gordon. Une démarche qui a séduit les organisateurs, même si, ce jour-là, ils ne nous donnèrent guère de chance d'être repris. Notre présentation soignée, le soutien de l'usine Porsche et la présence dans notre team de Torsten Robbens, l'ex-team manager du team Goh vainqueur au Mans voici deux ans, ont finalement fait pencher la balance en notre faveur. On a bondi de joie voici trois mois lorsque l'on a appris que l'on était sélectionnés."

Et depuis cette date-là, il ne se passe plus une journée sans qu'Yves ne songe au plus grand rendez-vous de sa vie : "Vous ne pouvez pas imaginer notre fierté lorsque l'on s'est retrouvé dans la même salle que Tom Kristensen pour le briefing. C'est magique ! Pour nous, être au départ est déjà une victoire. D'autant que j'estime que l'on a du mérite. Contrairement à ce que les gens pourraient croire, je ne suis pas fortuné. Je ne fais pas partie de ces riches gentlemen drivers débarquant avec 150.000 dollars en poche pour se payer un volant au Mans. Nous sommes là avec un petit team belge de 30 personnes dont une grande partie de bénévoles. Avec un budget pour cette course oscillant entre 200 et 230.000 euros, nous faisons sans doute partie des plus pauvres du plateau. Mais vous ne serez pas gêné de venir dans notre stand. Nous aimons faire les choses bien et n'avons pas à rougir face aux autres."

Leur superbe Porsche 100 % aux légendaires couleurs Gulf (avec un Go... on pour rappeler un sponsor traditionnel interdit en France par la loi Evin) est d'ailleurs une des plus photographiées. "Maintenant, notre objectif est de voir l'arrivée. Si possible dans le Top 5 de notre catégorie. Sans pneus Michelin, avec notre niveau amateur, on va tourner à 7 ou 8 secondes au tour des meilleurs. Mais 24 heures c'est long, très long."

Mais sans doute trop court quand cela fait quarante ans que vous en rêvez...

Epaulés par le Français Romain Iannetta, les Belges Yves Lambert et Christian Lefort réalisent le rêve de leur vie en participant aux 24 Heures du Mans sur une belle Porsche 996 GT3 RSR aux couleurs Gulf. (Gulf & Gordon)