La pollution se manifeste dans l'air ? On a de quoi répondre

CHARLEROI Oui, Charleroi a bien mis au point un plan destiné à répondre à la pollution de l'air. La preuve en est qu'il a été mis en place dans sa phase 1, dès hier, dans le même temps où des avertissements étaient installés le long des rings et du réseau autoroutier proche, limitant la vitesse à 90 km/h.

Les autorités communales ont précisé les contours de ce plan antipollution hier matin. Le bourgmestre, Jean-Jacques Viseur, a expliqué qu'il a été averti de la pré-alerte signalée, parce que le taux de présence des particules fines atteignait les 70 microgrammes par mètre cube.

Hier matin, les dispositions pratiques ont été prises : respect des maxima de vitesse traditionnels, diminution d'un degré dans le chauffage des bâtiments publics, diffusion de l'information via le site web de la police. En cas d'alerte phase 2, soit un taux de 100 microgrammes par mètre cube, il serait conseillé aux automobilistes de limiter leur vitesse en ville à 30 km/h.

Dans le même temps, il serait demandé aux poids lourds d'éviter d'entrer en ville par l'Ouest (Marchienne-au-Pont) et la Nationale 5 au sud, mais plutôt d'emprunter le petit ring et ring R3. Enfin, en phase 3 (200 microgrammes par mètres cube), ce qui est considéré comme des conseils en phase 2 deviendrait une obligation, P.-V. à l'appui. Des conseils de confinement seraient donnés aux habitants.

Mais on n'en est pas là : il semble bien que l'alerte doive être passée, dès ce jeudi. Enfin, les paramètres diffèrent de ce qu'on a connu l'an dernier : à cause de la crise, les entreprises les plus polluantes travaillent au ralenti et avaient déjà réduit leurs émissions polluantes; de plus, la cokerie de Marchienne a disparu; enfin, on est en période de congés scolaires, ce qui réduit le trafic automobile, importante source de pollution.

Philippe Mac Kay

Les paramètres diffèrent de ce qu'on a connu l'an dernier : les entreprises les plus polluantes ont réduit leurs émissions et tournent au ralenti.