Révélation du début de saison, le 3e de la Flèche Brabançonne est courtisé

Auteur d’une très belle saison, marquée par de nombreuses places d’honneur (3e de la Flèche Brabançonne, 3e d’une étape de la Semaine Coppi-Bartali, 4e de l’Enfer du Mergelland, 4e d’une étape et 6e du général du Tour de Norvège), Pieter Serry veut briller à nouveau pour les derniers mois de compétition.

“Je me sens de mieux en mieux en vue de la fin de saison”, raconte le coureur de Top Sport Vlaanderen. “J’ai été un peu retardé par un refroidissement lors d’un stage dans les Dolomites, début juillet, mais le Tour de Wallonie m’a bien relancé. J’espère en profiter en août, sur le Tour de Burgos (où il s’est classé 14e de la première étape), mais aussi sur les semi-classiques italiennes qui arrivent (Coppa Bernocchi, Coppa Agostini et les Trois Vallées Varésines) et qui peuvent me convenir, mais aussi sur une course dure comme Overijse, qui me plaît.”

Ambitieux, ce coureur de 23 ans n’oublie pas de penser à son avenir. Car il est très courtisé. “L’an prochain, je ne serai plus chez Top Sport Vlaanderen”, explique celui qui aura passé deux ans dans la formation continentale belge. “J’ai des offres de quatre équipes World Tour, mais je ne peux pas encore dire où j’irai. Je veux continuer à progresser. Je suis très satisfait de mon évolution, de mon podium à la Flèche Brabançonne. C’est la récompense d’un très gros travail cet hiver, mais je ne veux pas m’arrêter là.”

J. Gil.