La victoire finale de l’Australien valide la domination de son équipe durant la totalité du Tour de Suisse