À première vue, en jetant un œil sur le parcours d’Erik Silance, la première chose qui saute aux yeux est qu’il n’a pas galvaudé son titre d’homme de médias.

Licencié en droit de l’Université libre de Bruxelles en 1986, cet Etterbeekois de 46 ans est engagé l’année suivante comme journaliste à RTL-TVi. En 1991, il est correspondant de guerre en Arabie saoudite et au Koweït pendant la guerre du Golfe. Il couvre ensuite l’éclatement de la Yougoslavie ainsi que les conflits qui secouent l’Afrique centrale. Il réalise alors de nombreux reportages pour les journaux télévisés et les magazines de la chaîne.

De 1996 à 1999, il est rédacteur en chef adjoint de RTL-TVi et présente le journal radio de Bel RTL. Si son nom sonne donc familier avec l’enseigne TVi, c’est tout à fait normal. Pour autant, il n’y a pas que sur la première chaîne du pays qu’il a œuvré. Après un passage à Télé Bruxelles, Erik Silance participe en 2001 à la création d’AB3 en tant que directeur de l’information.

En 2004, virage à 180° : il est nommé porte-parole du ministre Armand De Decker, fonction qu’il exerce durant 3 ans. Ce n’est qu’en 2008 qu’il crée la société de production Zebra Images qui produit des documentaires, dont celui de ce dimanche soir. Erik Silance est aussi enseignant à l’ESCG (Ecole Supérieure de Communication et de Gestion) à Bruxelles. Un CV qui a de quoi inspirer un Silance de respect...

A. Ca.

Erik n’a pas galvaudé le titre d’homme de médias…