Un livre brosse l’histoire des unions depuis Victoria jusqu’à William