1842

Première demande pour exploiter un réseau d’omnibus de pavé à traction chevaline devant relier Bruxelles à ses faubourgs (Omnibus trouve son origine dans un nom propre. Monsieur Omnès était ingénieur à Paris; il eut le premier l’idée de créer un tel réseau).

1854

Première pose de rails dans la rue de Laeken en vue de tests pour vérifier que cela ne gêne pas la circulation. Ces rails ne seront pas exploités immédiatement, loin de là !

1867

Sept lignes d’omnibus sur pavés sont

exploitées, ayant pour point central la Bourse et non la Grand-Place, trop encombrée les jours de marché. Ces lignes se développèrent grâce à la création, à Londres, d’une société dite The Belgian Street Railways Omnibus Co. Limited appelée aussi société Vaucamps, du nom de son administrateur-délégué. Conscient de leur inconfort sur le pavé, Vaucamps envisage de faire circuler ses omnibus vers Ixelles sur des rails.

1869

Le 1er mai, le premier tramway à traction chevaline se met en branle. Il relie alors la Porte de Namur au Bois de la Cambre et est exploité par le groupe Morris qui possédait 26 véhicules à impériale construits en Angleterre tirés par deux chevaux; d’autres lignes concédées à Vaucamps virent le jour, passant par les boulevards du centre et se rendant vers la place Liedts ou l’église de Laeken d’une part, Saint-Gilles et Anderlecht de l’autre. Une troisième compagnie, la compagnie brésilienne, exploitait deux lignes (boulevards circulaires et impasse du Parc (dans le parc Royal) – rond-point de la rue de la Loi (actuel Schuman).

1874

Fondation de la compagnie Les Tramways Bruxellois par Monsieur Philippart qui a racheté les concessions d’omnibus de Vaucamps et de Morris. Les TB deviennent rapidement l’unique concessionnaire du réseau en raison du fait que la Compagnie Brésilienne connaît des déboires financiers. Un cahier des charges coordonné est élaboré entre le transporteur et la ville de Bruxelles, chacune des lignes précédentes ayant des spécificités d’exploitation différentes.

1876-1877

Essais peu fructueux d’une machine à vapeur sur la Petite Ceinture; certes, elle consomme moitié moins d’énergie qu’un véhicule à traction chevaline mais elle peine dans les côtes du boulevard de Waterloo et du boulevard du Jardin Botanique. D’autres essais, tout aussi peu convaincants, furent tentés par les TB sur la ligne Schaerbeek – Bois.

1885

Le réseau compte 37 km de voies. La même année est créée la SNCV. Deux ans après est créée sa 1re ligne, Schepdael-Porte de Ninove avec départ à 2h du matin et retour à 6h30, ce qui permettait aux maraîchers de livrer leurs légumes au marché matinal et de retourner très tôt pour travailler aux champs, ce tram devint vite le boerentram.

1892

Un premier projet de réseau souterrain est proposé pour le tram, sans suite…

1894

Bruxelles électrifie ses premiers tronçons afin d’y faire circuler un tramway à trolley électrique. La même année, la SNCV met en service la ligne Bruxelles place Rouppe – Petite Espinette, à Rhode-Saint-Genèse, dont le succès foudroyant l’incite à poursuivre.