Les 80 scouts de Souvret ont fêté les 20 ans de l'unité

SOUVRET Cette année, la Belgique fête le centenaire du scoutisme. Sur l'entité courcelloise, l'unité Saint-Barthélemy est la première à marquer le coup. Samedi, les 80 membres de cette jeune unité se sont rassemblés pour fête dignement cet anniversaire.

À leur tête: Valérie Cambier. Elle a vécu les premières heures de cette unité en tant que louvette et aujourd'hui, elle en est responsable. "J'y suis arrivée quand j'étais enfant et je n'en suis plus ressortie. Cette journée c'est pour moi l'occasion de nous faire connaître auprès des gens du village. Ils sont encore nombreux à ignorer notre existence. Par ailleurs, je constate que, malgré les années, de nombreux préjugés sont encore véhiculés sur les scouts. L'opinion publique possède une image totalement erronée basée essentiellement sur la consommation d'alcool."

Pour tenter d'effacer cette image peu glorieuse, Valérie Cambier a inséré au sein du règlement d'ordre intérieur l'interdiction de consommer de l'alcool pendant les activités. "Chez nous, c'est très clair, je ne permets pas que notre foulard soit sali". Valérie Cambier est responsable "d'une grande famille", comme elle nomme chaleureusement son unité. "Ici, tout le monde se connaît, on a grandi ensemble, on évolue ensemble et on transmet les valeurs du scoutisme aux jeunes générations".

Créer, imaginer des projets sans aucune contrainte tout en respectant une ligne de conduite: voilà ce qui lui plaît. "Nous avons le devoir de transmettre aux jeunes des valeurs telles que la responsabilité, la solidarité, la débrouillardise, et le respect." Autant de valeurs qui se perdent aujourd'hui. "Les jeunes ont besoin de normes, de limites et dans un cadre bien précis, ils sont capables de les respecter".

M. I. G.

Samedi, à Souvret, les scouts ont fêté le centenaire du scoutisme. Des jeunes sensibilisés aux valeurs qui se perdent aujourd'hui. (TTLAGENCY)