DOUR

Un conseiller libéral dénonce des transferts d’argent public nébuleux

POLITIQUE C’est une nouvelle affaire qui vient ébranler la vie politique douroise. Cette fois-ci, elle concerne la création d’une fondation privée par l’un des conseillers communaux socialistes et qualifiée de “ténébreuse” par le groupe MR.

Cette fondation privée a été créée parallèlement à une ligue officielle, gérée et contrôlée par l’administration communale. Il s’agit de la Ligue de promotion de l’enseignement communal et pluraliste d’Élouges, dont la finalité est principalement d’ordre éducatif. Le problème est que la fondation privée présente les mêmes objectifs.

“Plus encore, il y a un transfert d’argent public de 54.000 €, et tout cela dans la discrétion”, confie Pierre Carton (MR), conseiller communal. “Cet argent appartient à la Ligue officielle.”

Et c’est bien là qu’est le souci. Le libéral suspecte clairement le conseiller socialiste de vouloir éviter le contrôle de la commune. “C’est tout de même de l’argent public qui serait géré par un groupe privé, c’est tout à fait anormal.”

Pierre Carton pointe d’autres anomalies dans la création de cette fondation privée. “Ils ont mis le siège à l’école communale d’Élouges sans avoir l’autorisation de l’administration. Par ailleurs, les statuts de la fondation laissent la porte ouverte à la rémunération de ses dirigeants, alors que c’est exactement le contraire dans la ligue officielle, dans laquelle c’est du bénévolat.”

Une situation qui poussera le libéral à faire une intervention lors du conseil communal, qui se tiendra aujourd’hui à 19 h. Ça risque d’être chaud, ce soir, à Dour.

Arnaud Lacroix

Rien ne va plus entre le Dourois Pierre Carton (MR) et le groupe PS au conseil communal.