Le stage lui permet de rattraper le temps perdu

ENVOYÉ SPÉCIAL EN TURQUIE JEAN-FRANÇOIS PRÉVOST

BELEK Outre ses effets escomptés, le stage de Charleroi aura permis de redécouvrir des joueurs qui évoluaient malgré eux dans l'ombre. C'est ainsi que l'on a revu un Ronald Foguenne plus actif que jamais: Il m'importe d'éviter la rechute de cette satanée blessure à l'insertion du tendon d'Achille et du mollet à la jambe gauche. En deuxième lieu, je compte beaucoup sur le stage pour soigner ma condition physique forcément déficiente. A ce sujet, nous travaillons tellement durement que j'ai mal partout mais c'est normal.

Il est vrai que cet ancien international (deux sélections) revient d'une longue traversée du désert: Avant de participer aux quinze dernières minutes de la rencontre face à Beveren, j'étais resté dix matches entiers sur la touche. Ma dernière apparition remontait au samedi 23 septembre quand nous avions accueilli mes anciens équipiers gantois. Je me suis armé de patience en me disant que je ne devais plus tenter de précipiter les choses. Les conseils du docteur Huylebroeck me furent en ce sens précieux. Me voilà enfin médicalement guéri mais le spécialiste en question m'a averti que je devrais m'arrêter dès la première raideur apparente. Etant donné que je suis épargné, j'emmagasine les forces qui me manquent en raison de mon retard de préparation.

En principe, Ronald Foguenne devrait bientôt commencer réellement sa carrière carolorégienne qui selon son contrat, devrait s'étendre au moins jusqu'en juin 2004: Johan Boskamp sous les ordres duquel j'avais travaillé à Gand fut le premier à me contacter mais Manu Ferrera que je connaissais tout aussi bien car il a été l'adjoint de Georges Heylens à Seraing a également pris son téléphone alors que son engagement à Charleroi n'était même pas officialisé. J'ai tout de suite marqué ma préférence pour le Sporting hennuyer à la condition bien sûr qu'il ne soit pas relégué en D 2. Pour ce qui est de mon envol au Mambourg, restons prudents en tenant compte de la saine concurrence qui se profile.

Le transfuge gantois de Charleroi n'est pas rebuté par de constantes navettes. Originaire de Dolhain-Limbourg (dont le club de football de ses débuts est doté du n° matricule 9!), il s'est installé à Beaufays. Ce petit village liégeois qui recèle également des citoyens tels que Pilippe Léonard (futur voisin immédiat), Régis Genaux et Eric Depireux fait partie de l'Entité de Chaudfontaine: La transaction concernant l'achat de ma maison avait été conclue avant que je ne connaisse le nom de notre nouveau président.

Ronald Foguenne évoque enfin Enzo Scifo: Il a notamment le gros avantage de connaître nos petits secrets pour avoir été notre équipier. Car les joueurs se font volontiers des confidences. Nos relations ont évolué mais il me serait difficile de vouvoyer notre entraîneur.