Entré en vigueur au 1er juin 2010, le plan de stationnement s’offre de solides modifs

STATIONNEMENT ANDERLECHT Des critiques comme s’il en pleuvait - de turbulents de l’opposition, comme de simples particuliers quand ce n’étaient pas des tirs en rafale, là d’un comité de quartier, ici de l’Unecof (l’Union des étudiants de la Communauté française) -, le patron de la Mobilité en a essuyé plus souvent qu’à son tour.

Résister contre vents et marées ? Mustapha Akouz (PS) s’y employa. Non sans ajuster très vite un plan de stationnement de moins d’un an, complexe à mourir. Approche rapidos et simplissime de modifications adoptées au conseil communal d’hier soir. Non-exhaustif !

Carte habitants : les Anderlechtois(es) ont désormais le loisir de choisir un 2e secteur où se garer. Ce qui, indique l’échevin, “répond au problème des dix rues chevauchant deux secteurs et resserre les liens sociaux”.

Carte visiteurs : à l’origine réservée aux habitants des zones horodateurs et n’ayant pas de véhicule, elle s’octroie dorénavant gratuitement à tout qui en fait la demande. “Une carte à puce rechargeable limitée à une validité de 50 €…”

Carte visiteurs événement : ça, c’est une grosse nouveauté. Dans la zone Astrid, les Anderlechtois en recevront “10 par foyer”, à “50 cents la carte”. But de la manœuvre ? Via un SMS parking, pouvoir jouir de plus d’une heure de stationnement… même si l’on n’en a rien à caler des goals du Sporting !

Tarif forfaitaire en zone bleue : “Toute la zone Astrid passe à 60 €”.

Carte associations : encore un élément neuf ! Elle coûtera 125 € aux ASBL d’utilité publique et sociale qui en souhaitent.

Zones de stationnement limité : dès le 1er juillet, les stewards les contrôleront.

Guy Bernard

en savoir plus Cellule stationnement www.anderlecht.be/stationnement

Horodateurs; zones bleues; cartes virtuelles, pour ASBL, visiteurs, etc. Qui s’y retrouve ? didier bauweraerts