La police française va se montrer particulièrement docile avec l’occupant nazi durant la Seconde guerre.