À Pepinster, les autorités tiendront compte de l'avis des riverains

PEPINSTER Lors du dernier conseil communal, la sécurisation de la rue Emile Vandervelde était à l'ordre du jour.

L'échevine Doris Quadflieg a souligné qu'après une longue étude et une concertation avec les riverains, ainsi qu'après de nombreuses visites de l'inspecteur du service provincial des communications, il a été décidé de maintenir les ralentisseurs avec une petite adaptation à certains endroits.

De plus, des zones alternatives de stationnement seront créées. Enfin, des panneaux vont inviter les conducteurs à passer par des voies externes à la rue Emile Vandervelde afin d'éviter son engorgement. La route longeant l'entreprise Delacre est particulièrement visée par cette démarche.

Des panneaux seront apposés afin d'informer les usagers de la progression des mesures de ralentissement. "Il s'agit d'une mesure visant à adapter le comportement des conducteurs", précise l'échevine. "Ainsi, ils n'auront pas à appuyer sur l'accélérateur pour savoir quand ils vont arriver au-dessus de la rue. En ce qui concerne la possibilité de transformer la route en sens unique, l'inspecteur a émis un avis négatif, soulignant que la rue n'était pas adaptée, autant au niveau de sa configuration que du trafic assez important."

Le groupe PS s'est abstenu. Selon André Bailly, le PS a, dès le début de cette saga, dénoncé l'incohérence du projet. Il souligne cependant le fait que le collège a tenu compte des remarques formulées aux différents conseils communaux, comme la révision des emplacements interdits au stationnement ou la création de deux passages pour piétons.

Seb.