Petit bout d'histoire

ANHÉE Hier soir, Sosoye a rejoint le club, très prisé, des Plus Beaux Villages de Wallonie. Le village, situé en pleine vallée de la Molignée comporte de nombreux atouts et une histoire particulièrement riche. « Sosoye évoquerait un lieu planté de saules du latin soliceta », explique Olivier Carly dans la présentation du village qu'il a rédigée pour le site de la commune d'Anhée. «Le village compte actuellement 151 habitants, qui sont appelés les montagnards. L'habitat est concentré autour de l'église et parmi les bâtiments les plus anciens, on retrouve le presbytère, du 17e siècle, ainsi que le bâtiment appelé la Grange aux Dimes daté de 1646.»

Au niveau du patrimoine bâti remarquable, on peut aussi citer: une villa construite avec de la pierre de Landelies en 1905 selon les plans du célèbre architecte Victor Horta pour le médailleur Fernand Dubois, mais aussi le Chesselet de l'architecte Jules Lalière construit pour la famille Desclée en 1932. Enfin, l'ancienne école communale du 19e siècle est ornée depuis 1973 d'une peinture du dernier instituteur représentant les 6 derniers élèves jouant dans la cour. «Le village est entouré par des potales en pierre comme celle de N-D de Lorette de 1741 et celle de N-D de Hal de 1748. Sosoye est situé sur la ligne de chemin de fer Dinant-Tamines exploitée de 1890 à 1962, sur une portion occupée actuellement par les Draisines.»

Le village est situé dans une vallée encaissée hérissée de rochers dont ceux de Ranzinelle dont le sommet, composé de pelouses calcaires, constitue une réserve naturelle.

La localité est habitée depuis très longtemps: le cimetière franc de Gilotia, à la limite de Sosoye et de Maredsous témoigne d'une population qui a vécu aux premiers siècles de notre ère. Depuis 1070, la terre de Sosoye figure dans les biens de l'abbaye de Brogne de Saint-Gérard, fondée en 919. Durant tout l'Ancien Régime, elle demeure la propriété de cette abbaye. Cette dernière devient liée au nouvel évêché de Namur en 1561 et est supprimée à la Révolution Française. Ce sont donc des moines détachés de Saint-Gérard qui desservirent Sosoye jusque la fin de l' Ancien Régime.

Lors de la création des communes, Sosoye fait partie de Saint-Gérard et ce n'est qu'en 1819 que le village devient une commune à laquelle on attache Maredret.

© La Dernière Heure 2006