Souvent retardé par des ennuis de santé chez les jeunes, le Hennuyer veut confirmer chez les pros

BENIDORM Le monde pro, Thomas Degand connaît déjà, même si le Hennuyer n’est officiellement coureur professionnel que depuis le 1er janvier.

Membre des continentales issues de la filière du VC Ath depuis 2007 (Storez, Groupe Gobert et enfin Vérandas Willems), il a souvent pu participer à des épreuves pros du Circuit Europe Tour. Sur les courses vallonnées, il a déjà dévoilé qu’il n’avait pas froid aux yeux : lors de l’étape-reine du dernier Tour de Wallonie, il s’est ainsi permis d’attaquer des ténors comme Leukemans et Nuyens.

Ce passé en continentale est une chance, car je ne débarque pas totalement en terrain inconnu”, explique-t-il. “J’ai déjà pris de l’expérience, mais cette saison sera différente, vu que je ne ferai plus que des courses pros.”

Comme Vérandas Willems Accent évolue à l’échelon continental (D2), il pourra continuer à courir dans les épreuves de classe 2, comme le Circuit de Wallonie et la Flèche Ardennaise, deux des plus belles classiques chez les jeunes qu’il a remportées en 2010 (il a aussi décroché le titre de champion de Belgique du contre-la-montre des élites sans contrat, gagnant ainsi les trois objectifs qu’il s’était fixés en 2010, ce qui lui avait permis d’avoir une offre du Crédit Agricole et un contact chez Cofidis).

Comme de nombreux Wallons pros aujourd’hui, à l’image des Delfosse, Gourgue ou Cammaerts, Thomas Degand n’est pas passé au sein de l’élite du cyclisme jeune, puisqu’il est déjà âgé de 24 ans (il en aura 25 en mai). Mais ce citoyen de Bois-de-Lessines a perdu beaucoup de temps en étant retardé pendant plusieurs saisons par des ennuis physiques à répétition, avec notamment des opérations au niveau des genoux, parvenant à chaque fois à revenir rapidement dans le coup.

Je suis très motivé par cette première année chez les pros”, explique-t-il. “J’ai deux ans de contrat, ce qui me laisse un an d’apprentissage. Mais je veux déjà me montrer, tout en aidant l’équipe, qui s’est bien renforcée.”

Il débutera le 19 février par le Tour d’Afrique du Sud, une course UCI 2.2 de huit étapes, qui sera précédée d’un petit stage sur place.

Ce sera idéal pour commencer”, termine Degand, actuellement à Benidorm avec ses coéquipiers, qui, en tant que bon grimpeur, rêve de découvrir les classiques ardennaises.

Julien Gillebert

Thomas Degand.