Soutien et actions pour les travailleurs licenciés d’ArcelorMittal

SOCIAL LIÈGE Il y avait foule, ce dimanche matin, sur la Batte pour faire des courses et… recevoir les tracts distribués par les travailleurs licenciés d’ArcelorMittal. Par groupes de deux ou trois, ces derniers ont parcouru le marché dominical liégeois et attiré, si besoin en était, l’attention des chalands sur leur situation.

Cette action de sensibilisation n’était d’ailleurs pas la seule à être menée en région liégeoise. Ainsi, dans l’après-midi, les footballeurs du club Tilleur-Saint-Nicolas (première Provinciale), arboraient-ils des brassards noirs lors de leur rencontre avec Spa. Ce club, notons-le, est présidé par Francis Gomez, le patron des métallos liégeois de la FGTB.

D’autres actions seront sans nul doute organisées tout au long de la semaine qui débute aux quatre coins de la région liégeoise. Parmi celles-ci, un arrêt des cours programmé, ce lundi à 11 h, dans plusieurs établissements scolaires de Seraing. “Quatre écoles participent à cette action”, dit Damien Robert, professeur d’histoire à l’athénée Lucie Dejardin. “Outre l’athénée, l’Ipes de Jemeppe, l’école polytechnique de Seraing et l’école Saint-Martin”, précise-t-il encore.

Professeur d’histoire , Damien Robert enseigne aux élèves des classes de terminales à l’athénée. Des jeunes qui, demain, seront sur le marché de l’emploi dans une situation économique on ne peut plus morose. “Ici, à l’athénée, tout le monde connaît quelqu’un qui travaille à ArcelorMittal ou qui y a travaillé”, dit-il. “De plus, depuis le milieu de la semaine dernière, de nombreux élèves posent des questions. De nombreux élèves sont inquiets pour leur propre avenir et celui des plus âgés…”

Un arrêt de travail doublé d’une séance d’information seront donc organisés, ce lundi à partir de 11 h, dans les quatre établissements précités. “Les élèves seront réunis dans les réfectoires, ou à l’extérieur s’il continue à faire beau”, explique encore le prof d’histoire. “Ils poseront des questions et on tentera d’y répondre…”

Pour aider le personnel enseignant dans cette démarche, des délégués syndicaux de la FGTB et de la CSC seront présents sur place. Mais ce ne sera pas la seule démarche enregistrée la semaine prochaine en bord de Meuse. Parmi d’autres actions également envisagées, on parle d’une marche, de Seraing jusqu’à Liège, de travailleurs de l’acier…

Ed. F.

Des tracts ont été distribués, ce dimanche matin, par les travailleurs d’ArcelorMittal.Devoghel

Damien Robert