Les chocs à la tête ne sont pas toujours pris au sérieux par les victimes elles-mêmes ou par leur entourage. Pourtant, même léger, un traumatisme crânien n’est pas toujours anodin. On compte environ 100 000 traumatisés crâniens légers, chaque année, en France.