Erik Silance

sera le rédacteur en chef du journal de la chaîne

BRUXELLES Le compte à rebours est amorcé. C'est le 6 octobre prochain, soit dans moins de deux semaines, que TV 3 doit diffuser ses premiers programmes. Jusqu'ici, un épais brouillard entourait la chaîne, au point que beaucoup étaient persuadés qu'elle ne serait pas prête à temps. Finalement, il semble que les choses s'accélèrent.

Ainsi, le nom définitif de la télé sera en fait AB 3, information qui nous a été confirmée par André Kemeny, président de la chaîne. Officiellement, les lettres AB signifient Antenne Belge. Mais il s'agit évidemment aussi d'une allusion explicite à l'actionnaire français, le groupe AB, qui est rentré l'été dernier dans le capital. AB Group possède déjà plusieurs chaînes, dont RTL 9 en France, et dispose d'un catalogue de fictions assez imposant, comprenant notamment Friends ou Derrick. Une analyse juridique est actuellement en cours à la demande du ministre de l'Audiovisuel, Richard Miller, pour voir si l'entrée d'AB Group ne viole pas la convention passée avec la Communauté française. Ses résultats devraient être bientôt connus, mais il semble que rien d'illégal n'ait été trouvé. Le feu vert devrait donc être accordé.

La chaîne a également trouvé des locaux. Ceux-ci sont situés chaussée d'Ixelles, dans les bâtiments d'une société de production audiovisuelle, Polygone. Tout semble donc sur les rails. Nous démarrerons bien le 6 octobre, nous a ainsi encore confirmé hier André Kemeny. Les gens ont parfois interprété notre silence comme le fait que nous n'avancions pas. En fait, nous avons continué notre chemin. Simplement, nous préférons communiquer uniquement une fois que les choses sont faites. C'est la politique du groupe. Mais pour le reste, nous n'avons jamais été en retard sur rien!

Pour rappel, AB 3 sera une chaîne généraliste, mais visant prioritairement le public des 15-35 ans. Parmi ses obligations, celle de diffuser un journal télévisé complet. C'était l'une des grandes inconnues jusqu'ici. La chaîne a désormais un rédacteur en chef, qui assume en même temps les fonctions de directeur de la rédaction: Erik Silance. Un visage que les téléspectateurs connaissent bien puisqu'il a travaillé de nombreuses années sur RTL-TVi. Il avait quitté l'avenue Ariane voilà deux ans. Depuis, il avait participé à la création de CanalZ avant de présenter, plus récemment, le journal de Télé-Bruxelles.

J'ai commencé à recruter les journalistes, explique Erik Silance. L'équipe sera constituée à la fin de la semaine. Il y aura des gens qui viennent d'autres télés. L'équipe sera assez réduite au début, avec une dizaine de journalistes, mais elle sera appelée à se développer. A partir de lundi prochain, on commencera les répétitions en conditions réelles afin d'être prêt pour le 6 octobre. Et que pourra-t-on voir à l'antenne? Il s'agira d'un journal généraliste d'au moins vingt minutes, avec un ton et un rythme plus jeunes. Quant à l'horaire de diffusion, il sera différent de celui des journaux de RTL et de la RTBF. On veut faire un journal différent, dans la forme et le fond, mais aussi l'heure de programmation. Quant à savoir si le timing n'est pas serré... C'est vrai que c'est la course. J'aurais préféré avoir 6 mois de plus. Mais on n'est pas dépassé par les événements.

OBJIDTEXT/2012754