La Compagnie du Comble ouvrira-t-elle une voie à Nivelles?

NIVELLES Pas de chance, la première sera confidentielle et réservée à 150 invités, abonnés à la saison culturelle du Waux-Hall. Mais si l'essai est réussi, l'échevin de la Culture et le monde du théâtre en terre aclote se prennent à rêver aux possibilités qui seraient alors offertes.

Le 2 septembre, c'est au château de Fonteneau, le long de la chaussée de Bruxelles, que la Compagnie du Comble ouvrira la saison culturelle en jouant Le Bourgeois gentilhomme. En déployant «une certaine insistance», l'échevin Pierre Huart a convaincu le propriétaire du château de prêter son très joli théâtre de verdure. Un test pour d'éventuelles suites C'est à la demande du maître des lieux que la soirée est réservée uniquement aux invités.

«C'est un premier essai important, glisse la metteuse en scène Patricia Dacosse. On espère vraiment que cela pourra ouvrir la voie à un événement récurrent»

Pour ceux qui n'auront pas reçu la précieuse invitation, il y aura une autre représentation, au Waux-Hall cette fois, le 3 septembre à 20 h. La pièce de théâtre est en effet intégré dans le programme de la saison culturelle, dont elle constitue le coup d'envoi officiel.

«Ce classique sera joué sans décors mais en costume d'époque, explique Patricia Dacosse. Nous allons respecter le style de Molière mais pour le rapport entre les personnages, l'humour en quelque sorte physique, on tendra vers quelque chose d'un peu plus moderne. Pour la musique aussi, il y aura du Lully et de la musique turque contemporaine.»

Autre petite adaptation made in Nivelles, le maître d'arme de la pièce sera une maîtresse d'arme, incarnée par Marie Jacques. «J'avais envie de lui apporter un côté plus félin», sourit la metteuse en scène.

Réservations et renseignements au 067/88.22.77, PAF 8 euros.

© La Dernière Heure 2005