Le sixième opus de la saga n’innove en rien mais fait son office avec brio