Dans A Room on the Garden Side, il évoque la guerre, Paris, le vin et les livres