Un mariage féérique et des chiffres affolants

Ch.V. Publié le - Mis à jour le

LONDRES Le 29 avril 2011, plusieurs compteurs se sont affolés. Ceux, d’abord, des bookmakers, qui avaient lancé paris en tout genre pour tenter de connaître la couleur du chapeau de la Reine, à l’occasion des noces, ou encore le temps que mettrait le prince Harry avant de se ridiculiser avec un discours inapproprié… Ensuite, il y a eu les vrais chiffres d’une cérémonie, à donner le tournis…

2. Soit le nombre de baisers spontanés qui ont été échangés par les nouveaux mariés, face à la foule, sur le balcon de Buckingham. C’est bien plus que ce que n’importe quel autre couple royal avait déjà offert en spectacle.

1 million de personnes – britanniques et touristes – étaient massées dans l’allée conduisant au Palais de la Reine.

10 cloches de l’abbaye de Westminster ont retenti en l’honneur de Kate et William, le 29 avril 2011 et durant trois heures. Difficile d’ignorer l’événement pour les Londoniens qui ne souhaitaient pas prendre part à l’événement. Bon nombre d’entre eux, agacés par cette foire de touristes, auraient d’ailleurs fui la ville pendant les quelques jours de festivités (un jour férié avait été décrété).

1.900 convives ont reçu leur carton d’invitation pour la cérémonie de mariage. Mais seulement 300 ont décroché le précieux sésame : le droit de participer à la réception du soir organisée à Buckingham Palace.

1,5 million d’euros, c’est approximativement, la somme récoltée par le couple qui a refusé tout cadeau de mariage. Les dons ont été reversés à l’association royale de Kate et William. Une bagatelle comparé aux 150 millions d’euros qu’aurait coûtés le mariage… Et rien à côté des 700 millions engendrés par les retombées commerciales de ce mariage du siècle.

3  heures (du matin) : heure à laquelle les derniers convives ont quitté la fête donnée à Buckingham.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner