BRUXELLES Le palmarès complet de Raymond Goethals serait trop fastidieux à passer en revue. Nous n'en retiendrons donc que l'essentiel.

Né le 7 octobre 1921 à Forest. Employé communal à Schaerbeek avant de se consacrer exclusivement au football.

Joueur

Gardien de but. Affilié en 1933 au Daring où il débute en 1941 en équipe première, alors en division 2. Il y joua jusqu'en 1949 avant de passer au Racing de Bruxelles, en première division. Il termine sa carrière de joueur à 31 ans, en 1952, pour suivre, pendant quatre ans, des cours et des stages d'entraîneur, en Belgique et à l'étranger.

Entraîneur

Débute en 1956 à Hannut, en deuxième provinciale. Le FCH termine troisième.

1957. Champion avec Waremme en promotion. Termine l'année suivante troisième en division 3.

1959: arrive à Saint-Trond en première division. Il y restera sept ans. C'est son plus beau souvenir. Parti de rien, il terminera vice-champion en 1966 avec des moyens dérisoires.

1960: parallèlement à son travail à Saint-Trond, il est demandé à l'Union belge pour entraîner les équipes d'âge.

1961: il devient entraîneur adjoint de l'équipe nationale A, derrière Arthur Ceuleers.

1966: il entraîne l'équipe nationale dont le sélectionneur est Constant Vanden Stock.

1968: devient directeur technique, sélectionneur-entraîneur de l'équipe nationale. Il dispute 44 matches, représentant 25 victoires, 11 défaites et 8 nuls. Il se qualifie pour la phase finale du Mundial 70 au Mexique, au détriment de la Finlande, de l'Espagne et de la Yougoslavie, et termine à la troisième place de l' Euro 72.

1970: Mobutu demande à Raymond Goethals de prendre en main, pour une semaine, l'équipe nationale du Zaïre qui préparait la Coupe d'Afrique des Nations, et ceci, afin de mettre rapidement le doigt sur ses faiblesses.

1976: devient entraîneur d'Anderlecht. En trois ans, il sera trois fois vice-champion, finaliste de la Coupe de Belgique, finale, puis vainqueur de la Coupe des Vainqueurs de Coupe et victorieux de deux Supercoupes d'Europe.

1980: appelé d'urgence à Bordeaux (18e) qu'il remonte à la 6e place.

1980: dirige le FC Sao Paulo, pour 19 matches du championnat du Brésil. Aucune défaite.

1981: au Standard pendant deux ans et demi: deux fois champion et finaliste de la Coupe de l'Uefa.

1984: directeur technique de Vittoria Guimares (9e au championnat du Portugal).

1985: directeur technique du RC Jet. Vainqueur du tour final et montant en division 1.

1988: remplace Leekens au mois de mars à Anderlecht. Vainqueur de la Coupe. La saison suivante, vice-champion, vainqueur de la Coupe.

1989: entraîneur des Girondins de Bordeaux. Vice-champion de France.

1990: appelé à Marseille en remplacement de Beckenbauer. Champion de France, finaliste de la Coupe, finaliste de la Champions' League, battu aux tirs au but. Banc d'Or, récompense suprême pour un entraîneur au plan mondial.

1991: retour à Marseille en remplacement d'Ivic. Champion de France et finaliste de la Coupe (la finale ne sera pas disputée en raison du drame de Bastia).

1992: reprend la succession de Fernandez à Marseille. Champion de France et vainqueur de la Ligue des Champions.

1996: one shot en remplacement de Neuman à la demande de Constant Vanden Stock pour tenter de qualifier Anderlecht pour la Champions' League après l'échec à domicile face à Ferencvaros. Le Sporting fera match nul (1-1) à Budapest.

© Les Sports 2004