Herstal

La tour Pépin est ouverte ce week-end, elle est l'un des plus vieux vestiges de la ville

PATRIMOINE "Peut-être pourrons-nous enfin prouver que Charlemagne est né à Herstal".

La tour Pépin, c'est un petit bout d'une grande Histoire, au cœur d'une ville dite industrielle, voire postindustrielle et en pleine reconversion. Herstal désire montrer son visage touristique, cette aubaine était à saisir... Place Licourt, dans la vallée, à quelques enjambées de la Meuse, ce vestige qui se dresse face à Jupille (autre concurrente dans la recherche du lieu de naissance de Charlemagne) sera bientôt rénové et transformé en espace de bureaux pour Guy Paternotte et sa société GP Consult, spécialisée dans la rénovation du patrimoine.

Mais c'est moins cet aspect qui importe que les fouilles qui précèdent... et qui n'altéreront en rien le bâtiment.

La tour Pépin étant l'un des plus vieux vestiges encore sur pied dans la commune, il s'agit d'en extraire toutes les ressources historiques pour situer l'importance de l'entité face à Liège, face au pouvoir en place à l'époque. "Autrefois élément d'un château appelé le manoir Hanxeller et construit vers 1575 et détruit en 1854, elle constitue le seul vestige de la Renaissance italianisante conservé à Herstal", explique André Namotte (CDH), "Ses façades montrent les différentes transformations qu'elle subira entre le 16e siècle et aujourd'hui".

De son côté, la ville de Herstal a décidé de participer à cette rénovation en adjoignant un éclairage permettant à la population de mieux s'approprier cette part de leur histoire. Ce week-end, l'édifice sera ouvert au public, "il ne l'avait plus été depuis des dizaines d'années", précise encore l'échevin. Renseignements au 04/240.65.15.

Marc Bechet

Place Licourt, la tour Pépin sera entièrement rénovée. Et l'édifice de retrouver son visage d'antan...