L’activité sur le site de Vieille Montagne a débuté en 1846 par la construction d’une usine de fonderie à zinc