SERAING

Erigès a reçu 13 projets pour son concours d’idées. Les trois lauréats sont connus

URBANISME En décembre dernier, Erigès, la régie communale autonome de Seraing, a lancé un concours d’idées dans le cadre du réaménagement de l’entrée de ville. Celle-ci se veut contemporaine et conviviale, mêlant espaces et bâtiments publics et privés.

Ce concours était ouvert aux professionnels, ou non, de l’architecture et de l’aménagement de la ville. Au terme du délai imparti, ce sont 13 projets qui ont été déposés. Le jury s’est réuni ce 1er avril afin d’analyser chacun des projets. Trois d’entre eux ont finalement été retenus, le jury ayant décidé de les classer à ex aequo.

Les membres du jury ont estimé qu’il s’agissait de “trois concepts porteurs, enrichissant chacun, par divers aspects, la manière de vivre et faire vivre le futur centre-ville de Seraing”.

Les enveloppes, qui n’ont été ouvertes que ce 1er avril, ont dévoilé des projets très variés. “Certains apportant des idées tranchées quant à une avancée vers la Meuse toute proche du centre-ville, d’autres verdurisant massivement la place devant la cité. D’autres encore mettant l’accent sur des matériaux et du mobilier particulier.”

Les trois lauréats sont Heinz Winters (architecte paysagiste d’Eupen), l’ASBL Urbagora de Liège ainsi que Frédéric Haesvoets et Simon Blanckaert (architectes de Bruxelles).

Le projet de Heinz Winters a été retenu pour son traitement des espaces publics et d’Horeca ainsi que pour son intervention sobre, unique et efficace des surfaces au sol, de façades à façades.

La verdurisation des pieds de la cité administrative et la liaison verte du parc Néocittà 1 à l’esplanade de la cité, proposées par Urbagora, ont séduit le jury.

Quant aux architectes Haesvoets et Blanckaert, ils ont convaincu grâce à “une audacieuse passerelle”, des berges aménagées en pontons sur Meuse et au traitement minéral des sols.

J. Def.

Ci-dessus, une vue d’un des projets retenus. On retrouve un accès à la Meuse, à travers la création d’un ponton.