Rugby

Le club bruxellois sacré pour la 8e fois de rang, l'Asub passe encore à côté !

BRUXELLES Boitsfort affole les statistiques et brise les velléités de tous les clubs belges du Royaume et en particulier celles de l'Asub Waterloo. On le sait et on ne l'ignorait plus depuis belle lurette. Alors au-delà des chiffres et de la sévérité de l'écart qui sanctionna la finale du championnat de Belgique en faveur de la bande à Plasman, qu'a-t-il manqué une fois de plus aux Brabançons pour briser l'hégémonie bruxelloise ? Difficile d'avancer une raison en particulier mais, sans entrer dans des considérations tactiques pointues, c'est sans conteste un ensemble d'éléments qui ont encore précipité la déroute des rugbymen du président Brooks. Ces derniers ont péché, après avoir réalisé une entame de match parfait avec un essai à la clé au bout de cinq minutes de jeu, par un manque de réalisme dans la conclusion de leurs actions et n'ont pas su gérer la pression quand ils furent rejoints et dépassés au score juste avant la pause (8-7). Peter Duchau, à l'ouverture, passa au travers de sa première période manquant deux pénalités et une transformation, ce dérèglement ne perturba en rien le jeu bruxellois qui recouvra une partie de sa superbe en seconde période. Conjugué à l'efficacité retrouvée de son buteur, c'était trop pour une phalange brabançonne dégoûtée devant tant d'insolence et... de réalisme aux moments cruciaux (27-7).

Un état de fait qui place les Boitsfortois sur une autre planète. Plus ovale que les autres, du moins en Belgique avec à la clé un quinzième sacre, le huitième consécutif. Une saison 2008, comme beaucoup d'autres, à marquer d'une pierre blanche, puisque les Bruxellois réalisent le triplé : ING Cup, Coupe de Belgique et championnat. Comme il y a deux ans !

T. W.