LEVAL-TRAHEGNIES À plusieurs reprises, Nathalie Pascal a pensé jeter l’éponge tant assister son mari atteint de l’AVF est une épreuve difficile.

Un jour, alors qu’elle est au bout du rouleau, elle tombe sur le forum de l’association OUCH Belgium. L’ASBL vise à regrouper les malades et leurs proches, à informer sur l’AVF, à attirer l’attention des médias, des pouvoirs publics, des médecins et de l’industrie pharmaceutique sur ce mal trop peu connu.

Sur le forum d’OUCH Belgium, Nathalie vide son sac dans un moment de désespoir. “Des tas de gens ont commencé à me répondre”, se souvient la Levalloise. “Ils me disaient que j’avais beaucoup de courage, que j’avais bien compris la maladie de mon mari, qu’il avait de la chance de m’avoir et que je devais tenir bon. Je me suis sentie vraiment soutenue. Ça m’a fait du bien. Mais je me suis surtout rendu compte que toutes les personnes qui me répondaient étaient atteintes de l’AVF. C’était donc eux, les malades, qui me soutenaient moi, la bien portante qui se plaignait. D’un côté, j’avais un peu honte. Mais de l’autre côté, je trouvais ça formidable.”

Depuis, Nathalie a noué de bonnes relations avec des membres de l’ASBL où règne la solidarité entre les malades et leurs proches. “Pouvoir partager et échanger avec d’autres ses expériences ne guérit pas la maladie. Mais ça aide à vivre avec. C’est déjà énorme.”

G. La.