Sept amis ont décidé de passer le réveillon de nouvel an ensemble. Trois couples et un célibataire, qui se connaissent tous depuis des années, se retrouvent autour d’une table bien garnie avant de fêter les 12 coups de minuit. Mais dans ce huis clos bien orchestré, les jalousies, les tensions amoureuses, les rancœurs vont petit à petit faire leur apparition pour pimenter la soirée. Et quand l’un des invités découvre que son billet de Lotto est gagnant, la fête va prendre une tout autre tournure ! Une comédie assez trash qui prouve que les talents belges ont un bel avenir devant eux.

Adaptée d’une pièce du Français Yvon Martin, Bonne année quand même a entièrement été réécrite par Patrick Spadrille et Hugues Hausman. Intégralement joué par des comédiens belges, Patrick Spadrille, Stéphane Bissot, Othmane Moumen, Marie Den Baes, Jean-Luc Couchard, Georges Siatidis, le téléfilm a été tourné en région bruxelloise, à Beersel.

“On démarre sur un film choral, style gentille comédie, avant de basculer complètement, pour sombrer dans une comédie noire, voire trash, où les personnages présentés au début apparaissent sous un tout autre jour” confiait Hugues Hausman sur Cinergie. “Concédons-le, le fait qu’il s’agisse ici d’un huis clos a permis d’alléger le budget et de rendre possible cette réalisation. Bien sûr, on espère, au passage, contribuer à quelque chose de neuf pour la fiction chez nous.”

Il est vrai qu’avec un budget 100 % belge, certains trouveront le décor parfois un peu simpliste. Mais cela n’enlève rien au charme et au piquant de l’histoire !

Sophie Lagesse

Bonne année quand même

20.45

Bonne année quand même, c’est une production 100 % belge, avec des comédiens 100 % belges !