Cate Blanchett, peu fan des récompenses, a donné le ton de sa présidence cannoise : "Ce n’est pas le festival du film politique"