LIÈGE

L’ASBL demande au collège liégeois de refuser l’extension du Cora

ENQUÊTE Avertie de cette demande, l’ASBL urbAgora est déjà montée au créneau pour demander au collège liégeois ne pas autoriser l’extension du centre commercial du Cora.

“En effet, dans un contexte de saturation commerciale et de grande fragilité du tissu commercial central, l’ouverture de nouvelles surfaces, plus qu’un mauvais signal, constitue une menace sur la survie d’une partie du commerce urbain.” dit-on à l’ASBL.

“Par ailleurs, dans le cadre du débat supra-communal sur la localisation des implantations commerciales, il nous semble que la position défendue par les représentants de la Ville de Liège en faveur d’un moratoire sur les développements commerciaux périphériques – position que nous soutenons pleinement – serait fortement fragilisée si la ville devait faire le choix d’autoriser cette extension.”

“Enfin, il semble que la baisse sensible de fréquentation du site de Rocourt (826.000 visiteurs par an en moins depuis 2004) évoquée dans l’étude d’incidences devrait être l’occasion de poser la question du devenir du site – et celle de sa restructuration urbanistique, dans le sens d’une plus grande intégration urbaine et d’une réduction de l’hyper-dépendance à l’automobile dont il est un emblème – plutôt que de justifier la poursuite d’une fuite en avant largement nuisible à la cohérence territoriale de l’agglomération liégeoise.”

J.-M. C.