En Belgique, c’est la maçonnerie irrégulière qui est la plus présente

NAMUR La franc-maçonnerie est très présente et très active en Belgique, où elle compte quand même entre 20.000 et 30.000 adhérents.

La maçonnerie sur notre territoire est plus âgée que la Belgique. La première a allumé ses feux (expression maçonnique) en 1721 à Mons et elle existe toujours. Son nom : La Parfaite Union.

Pour mieux comprendre la franc-maçonnerie, il est nécessaire de comprendre que cette dernière est divisée en deux branches totalement étrangères l’une à l’autre. À savoir la maçonnerie dite régulière, reconnue par la Grande Loge d’Angleterre (où est née la franc-maçonnerie) et qui reconnaît Dieu comme Grand Architecte de l’Univers (GADLU). Cette maçonnerie déiste qui compte environ 1.600 adhérents en Belgique est active au sein de la Grande Loge régulière de Belgique (GLRB).

L’autre pan de cette vénérable institution est qualifié de maçonnerie Irrégulière. Elle est, chez nous, la plus représentée, tout comme en France.

Par contre , dans les pays anglo-saxons, c’est la maçonnerie régulière qui compte le plus de membres.

La maçonnerie irrégulière laisse à ses sympathisants une totale liberté d’interprétation pour ce fameux GADLU. Ces deux courants sont cependant condamnés par l’Église romaine. Par le passé, les maçons étaient même excommuniés. La maçonnerie Irrégulière est représentée en Belgique par quatre obédiences bilingues.

Le Grand Orient de Belgique (GOB). Purement masculine. Environ 9.000 membres.

La Grande Loge de Belgique (GLB). Purement masculine. Environ 3.700 membres.

La Fédération belge du Droit Humain (DH, NdlR : ça ne s’invente pas !). Environ 6.500 membres.

La Grande Loge féminine de Belgique (GLFB). Environ 1.500 membres.

Il existe bien entendu toutes sortes de loges qui ne dépendent pas d’une de ces grandes obédiences. On peut retrouver des loges du Rite ancien et primitif de Memphis-Misraïm et d’autres obédiences plus intimes de par leur composition. Très récemment, un projet de nouvelle obédience a vu le jour dans notre pays. Il s’agit de la Grande Loge Mixte de Belgique (GLMB).

Stéphane Tassin