Buzz

Elle

Le père de Lili a produit Jean-Luc Godard et Marco Ferreri. Il a même lancé Roberto Benigni dans le cinéma !

Elisabetta Maria Rosboch von Wolkenstein – également surnommée Lili – est née à Rome le 9 Septembre 1987. Elle est le seul enfant de Nobile Ettore Rosboch von Wolkenstein et de son épouse, la Comtesse Lilia de Smecchia.

Lili a grandi à Rome avec ses parents jusqu’à l’âge de 18 ans. Elle a fait ses études en français au Lycée Chateaubriand, à Rome, y a obtenu son Baccalauréat en Sciences Economiques et Sociales en 2005. L’année suivante, la fiancée d’Amedeo déménage à Londres pour entreprendre des études de littérature et cinéma à la Queen Mary University of London . Elle profite de cette période pour faire un stage auprès de la galerie d’art Dickinson Roundell, à Londres, dans le département d’art contemporain.

Elisabetta Maria y obtient son Bachelor of Arts avec Honneurs en mai 2009. Passionnée par l’écriture, les arts plastiques et la culture, Elisabetta Maria entame, dans la foulée un stage chez Bloomberg News à New York, dans le département culturel. Moins d’un an plus tard, Bloomberg News lui offre un emploi. Depuis lors, cette parfaite trilingue (italien, anglais et français) travaille pour le titre américain où elle suit l’actualité des arts et de la culture. Elle y rédige des articles sur des expositions et réalise de nombreuses interviews avec des artistes et personnalités du monde culturel : écrivains, sculpteurs, musiciens, plasticiens…

Rayon loisirs, Elisabetta Maria pratique le ski alpin, l’équitation, la natation et le ski nautique. Elle aime – forcément – beaucoup la littérature, le cinéma, voyager et visiter des musées. Sa mère a suivi ses études à l’école allemande du Sacré Cœur tandis que son père a poursuivi des études d’économie et de commerce à Rome.

Il a entrepris une carrière dans le milieu bancaire à Londres. Puis a complètement changé de parcours professionnel en s’installant comme producteur de cinéma d’auteur. Il produit notamment Jean-Luc Godard et Marco Ferreri, et fait débuter Roberto Benigni comme auteur, metteur en scène et acteur.


Lui

Amedeo a toujours grandi loin des projecteurs. L’annonce de ses fiançailles risque de changer la donne

Lorsqu’il voit le jour le 21 février 1986 à Bruxelles, Amedeo n’est pas dynaste. À cette époque, les femmes ne sont pas prises en ligne de compte dans l’ordre de succession à la couronne de Belgique. Bien que petit-fils et neveu de rois ainsi qu’arrière-petit-fils d’empereur, le prince Amedeo de Belgique ne percevra jamais de liste civile et est dès lors pleinement engagé dans la vie active.

Amedeo est ainsi prénommé en hommage au grand-père paternel de son père l’archiduc Lorenz, Amedeo, duc d’Aoste (1898-1942), décédé aux côtés de ses soldats au Kenya et qui est resté une personnalité très aimée en Italie. Amedeo reçoit pour parrain et marraine la reine Paola et l’actuel roi Philippe.

Il passe ses premières années à Bâle, en Suisse, où son père travaille dans le secteur bancaire. Ce n’est qu’en 1993 que la famille revient s’installer en Belgique dans une maison de la rue Brederode qui jouxte le Palais royal. Le roi Baudouin ayant souhaité impulsé une modification de la Constitution, Amedeo devient prince de Belgique et est 4e dans l’ordre de succession. Il est aujourd’hui 6e.

À ce moment-là, son oncle Philippe étant encore célibataire, il représente l’avenir de la monarchie. Lors des funérailles du roi Baudouin, on voit le petit garçon s’approcher à plusieurs reprises de la reine Fabiola pour lui faire un bisou. Mais Amedeo grandit loin des projecteurs. À peine peut-on le voir lors de sa rentrée scolaire au collège Sint Jan Berchmans et lors de la Fête Nationale. Il passe un bac international au prestigieux collège anglais de Sevenoaks puis intègre l’école royale militaire avant de suivre des cours à la London Business School.

ses parents Astrid et Lorenz de Belgique ont toujours veillé à ce que leurs enfants soient parfaitement formés pour affronter une vie active en marge de la Cour. Polyglotte et diplômé, Amedeo s’envole pour New York où il intègre la société Deloitte. Depuis, on le voit ponctuellement lors des très grands événements de la Cour mais le jeune homme a tracé sa voie. Il a repris des études à l’université de Columbia et surtout a rencontré l’amour il y a déjà six ans en la personne de Elisabetta Marie dite Lili Rosboch von Wolkenstein. L’un des plus beaux partis du Gotha se mariera donc au cours des prochains mois. À Bruxelles ? En Italie, patrie de sa fiancée ? On en saura plus prochainement.