Animaux Ceux qui ont regardé attentivement les premières images du défilé du 14 juillet à Paris auront certainement pu remarquer la présence d'un militaire pas comme les autres.

En effet, au milieu des rangs du 1er régiment de Tirailleurs, un bélier avançait en rythme ce vendredi matin. Bien que l'armée ait ses codes et ses symboles, beaucoup se demandent ce que faisait ce bélier au cœur des officiers du défilé.

Le bovidé est en réalité la mascotte de ce régiment. Nommé Messaoud, le bélier est un symbole de virilité et d'esprit guerrier. L'animal qui défile sur les Champs-Elysées ce 14 juillet est le cinquième d'une longue lignée depuis 1994.

"Quand nos soldats partent en opérations, ils touchent les cornes de Messaoud V et cela porte la baraka", a expliqué Eric, le maître bélier. Cette tradition vient d'Afrique et se perpétue depuis 23 ans.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le régiment prend bien soin de sa mascotte. "El-Messaoud, 'le Chanceux', vit à la caserne, le quartier Varaigne, dans une cabane sur laquelle son nom est inscrit, comme il se doit, en arabe. Deux fois l'an, il a droit à des permissions... chez les brebis", racontait Libération en 2002.

Une attention particulière qui est nécessaire pour le bélier car il accompagne les membres du régiment lors de chaque prise d'armes et pendant toutes les cérémonies officielles comme celle de ce jour de Fête Nationale française.