Animaux

Les grands singes comme les bonobos, les chimpanzés et les orangs-outans, sont apparemment capables, comme les humains, de deviner quand une personne se trompe, ont constaté des chercheurs. 

"Comprendre quand quelqu’un d’autre croit quelque chose qui est faux est un signe de cognition sociale avancée et les scientifiques pensaient que les grands singes n’avaient pas cette capacité", expliquent ces primatologues dans leur étude publiée dans la revue américaine Plos One. Les chercheurs pensent donc que les grands singes peuvent, au même titre que les humains, "lire" dans les pensées des autres. Une autre recherche américano-japonaise, publiée fin 2016, dans la revue américaine Science suggérait déjà la capacité de ces primates à deviner les intentions d’autres individus ou de comprendre ce que quelqu’un peut voir ou pas. 

Cette capacité n’apparaît chez les humains qu’à partir de quinze mois.