Animaux

Un petit orang-outan, dont on ignore encore le sexe, a vu le jour mardi au parc animalier Pairi Daiza, annonce celui-ci mercredi. 

La naissance est qualifiée "d'historique", l'espèce étant "en danger critique d'extinction" et la reproduction s'étant faite naturellement. Le petit Sungai (rivière en indonésien) porte à six le nombre d'orangs-outans de cette espèce originaire du nord de l'île de Sumatra présents à Brugelette. Cette naissance est effectivement exceptionnelle puisqu'elle n'est que la deuxième du genre en Belgique, après un premier heureux événement dans les années 70 au zoo d'Anvers, précise le parc animalier.

De plus, "le long apprentissage et la maturité sexuelle tardive des orangs-outans font que leur taux de reproduction est très faible: vivant entre 30 et 40 ans dans la nature, la femelle ne donne naissance, après une gestation de 8 mois, qu'à trois ou quatre jeunes au cours de sa vie".

Sungai est issu du "coup de foudre" de la femelle Sinta et du mâle Gempa, tous deux arrivés en 2016 pour participer au programme de reproduction (EEP) de cette espèce.

Victimes du braconnage et de la destruction de leur habitat forestier - remplacé notamment par d'immenses plantations de palmiers à huile, les orangs-outans de Sumatra voient leur population lentement décliner. "On estime qu'il subsiste à peine 13.800 individus dans la nature."

Les premiers jours de vie étant "délicats", le nouveau-né n'est pas encore visible. "Si sa maman le veut bien, les visiteurs de Pairi Daiza pourront les voir prochainement."